Un atelier sous-régional pour former les équipes des projets financés par FIDA au contrôle interne

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Un atelier sous-régional pour former les équipes des projets financés par FIDA au contrôle interne

Yaoundé accueille les responsables des services administratifs et financiers du Cameroun, du Gabon, de la République Centrafricaine et du Tchad

Rome/Yaoundé, 17 septembre 2013 – Le Bureau pour le Cameroun et le Gabon du Fonds international de développement agricole (FIDA) organise à Yaoundé du 17 au 19 septembre 2013 pour les équipes des projets du Cameroun, du Gabon, de la RCA et du Tchad un atelier de formation sur le contrôle interne.

Le Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Essimi Menye et le Chargé de Portefeuille Pays, Bernard Mwinyel Hien, ont ouvert l'atelier ce mardi 17 septembre 2013 à l'hôtel Djeuga Palace.

La formation proposée mettra en exergue la corrélation entre la gestion financière, la performance des projets et l'importance du contrôle interne dans la mobilisation des ressources FIDA, les résultats des projets et leur impact. Elle vise à renforcer les capacités des services administratifs et financiers des portefeuilles des pays suscités. Elle permettra aussi aux responsables de ces unités d'être en mesure de mettre en place et de gérer un dispositif organisationnel et technique efficace en matière de gestion financière en général et de contrôle interne en particulier.

Les longs délais de démarrage des activités et la faible capacité des équipes de projets dans les domaines techniques, méthodologiques et de gestion financière affectent la performance des projets. Ainsi, les principales faiblesses relevées ces dernières années en matière de gestion financière et de passation des marchés sur les portefeuilles du Cameroun, du Gabon, de la RCA et du Tchad sont principalement liées au contrôle interne. Il y a donc nécessité pour les gestionnaires des projets, de mettre en place des systèmes de contrôles internes efficaces, condition sine qua non de l'amélioration de leur performance en matière de gestion financière et d'obtention de résultats.

Au terme de leur formation, les participants seront à même d'optimiser les processus de gestion des projets financés par le FIDA, de mieux appréhender les rôles et responsabilités en matière de contrôle interne, de maitriser et d'analyser les risques auxquels les projets sont exposés et de s'approprier des outils et mécanismes adaptés pour le contrôle interne et la gestion financière.

A ce jour, le FIDA a financé 9 projets et programmes de développement rural au Cameroun, 1 au Gabon, 7 en République Centrafricaine et 7 au Tchad.


Communiqué de presse no: FIDA/41/2013

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d'accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets quelque 14,9 milliards d'USD sous forme de dons et de prêts à faible taux d'intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à plus de 410 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 172 membres, entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d'autres pays en développement et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).