Gender - banner

Égalité femmes-hommes

Autonomiser les femmes rurales et leurs communautés

Ce sont les femmes qui contribuent le plus à l’agriculture et à l’économie rurale mais elles rencontrent de nombreuses difficultés auxquelles les hommes ne se heurtent pas. Elles ont un accès plus limité aux ressources et aux services, notamment aux terres, aux financements, à la formation, aux intrants et aux équipements. En plus de leurs activités agricoles, elles doivent encore assurer des tâches ménagères et parentales.

Bien qu’elles soient des membres productifs de leurs familles, organisations et communautés, les femmes rurales ne parviennent pas toujours à faire entendre leurs voix ni à participer aux décisions concernant leur ménage et leur communauté, les ressources financières ou diverses activités, y compris la gestion de leurs propres revenus.

Pendant toute leur vie, les femmes rurales rencontrent des obstacles à leur pleine mobilité et à leur participation à la vie politique. Cette disparité se manifeste très tôt, les filles ayant moins de chance que les garçons de recevoir l’éducation et l’appui dont elles ont besoin.

Nombre de textes législatifs établissent encore une discrimination entre les hommes et les femmes; des traditions et des normes patriarcales continuent de perpétuer les inégalités entre les sexes. Ainsi, des restrictions continuent d’être imposées aux femmes, qu’il s’agisse de leurs droits,  de l’accès à la mobilité, de leur autonomie ou encore des perspectives qui leur sont offertes ou des ressources à leur disposition.

Dans les communautés fortement tributaires de l’agriculture pour leur alimentation et leurs revenus, les inégalités entre les sexes induisent un écart de productivité agricole énorme qui coûte cher aux pays. En Ouganda par exemple, le coût des inégalités entre les sexes dans le secteur agricole du pays a été estimé à environ 67 millions de dollars par an.

Bâtir une économie plus inclusive

La promotion de l’égalité des sexes occupe une place de choix dans l’action que mène le FIDA pour réduire la pauvreté rurale et améliorer la sécurité alimentaire. Environ la moitié des participants aux projets que nous finançons sont des femmes. Lorsque l’autonomisation des femmes devient une réalité, ce sont les familles, les communautés et les pays qui en tirent profit.

Le FIDA est à l’avant-garde de la lutte pour l’égalité des sexes dans les communautés rurales, et il met l’accent sur l’obtention de résultats durables et porteurs de transformations. Nos programmes et nos projets sont inclusifs et axés sur les résultats. Ils aident les femmes à produire plus, à se connecter aux marchés, à accroître leur revenus et à acquérir des connaissances et des compétences en matière financière.

L’autonomisation des femmes ne saurait se réaliser au niveau des ménages sans que des changements impliquant tous les membres, jeunes et vieux, femmes et hommes, ne soient apportés.

Le FIDA, en coopération avec ses partenaires, est l’un des principaux organismes à avoir lancé l’approche novatrice des méthodes axées sur les ménages, qui vise à inverser le schéma classique de l’inégalité des sexes, notamment dans les familles et les communautés rurales.

Les méthodes axées sur les ménages ne mettent plus l’accent sur l’individu mais sur le ménage, et elles ne mettent pas davantage l’accent sur les choses – comme les biens, les ressources et les infrastructures – mais plutôt sur les personnes, et sur ce qu’elles souhaitent devenir et faire.

Les participants découvrent les liens qui existent entre pauvreté et inégalité des sexes dans les ménages, et construisent une vision commune du développement de la famille.

Les résultats ont suscité des transformations. L’amélioration de la situation des femmes a contribué à accroître la productivité agricole et à assurer une répartition plus juste du travail. En matière de développement, on a enregistré d’autres résultats qui ont changé la donne, l’amélioration de la nutrition des enfants par exemple, les femmes étant plus enclines que les hommes à consacrer leurs revenus à leur alimentation et à leur éducation.

Lorsqu’elles sont autonomisées, les femmes sont en mesure de participer plus pleinement à la vie de leur communauté et d’encourager, au niveau local, des politiques inclusives qui améliorent encore le processus du développement rural.

Pleins feux sur…

Pleins feux sur…

À l’occasion de la COP15 contre la désertification, voici trois façons dont le FIDA aide les agriculteurs d'Afrique subsaharienne à renforcer leur résilience aux changements climatiques

Les zones arides de l'Afrique subsaharienne, c'est-à-dire les zones où les pertes d'eau par évaporation sont supérieures aux précipitations, sont confrontées à un phénomène généralisé de dégradation des terres. De nombreux facteurs en sont la cause, mais l'un des plus importants est le recours à des pratiques agricoles inadaptées à la santé des sols, comme le surpâturage et l'agriculture intensive.

Projets

Projets

Pakistan

Southern Federally Administered Tribal Areas Development Project

Bosnie-Herzégovine

Rural Competitiveness Development Programme

Brésil

Maranhão Rural Poverty Alleviation Project

Récits et actualités

Récits et actualités

À l’occasion de la COP15 contre la désertification, voici trois façons dont le FIDA aide les agriculteurs d'Afrique subsaharienne à renforcer leur résilience aux changements climatiques

mai 2022 - RÉCIT
Les zones arides de l'Afrique subsaharienne, c'est-à-dire les zones où les pertes d'eau par évaporation sont supérieures aux précipitations, sont confrontées à un phénomène généralisé de dégradation des terres. De nombreux facteurs en sont la cause, mais l'un des plus importants est le recours à des pratiques agricoles inadaptées à la santé des sols, comme le surpâturage et l'agriculture intensive.

Dans le nord du Maroc, la détermination d’une femme transforme la vie de tout un village

mai 2022 - RÉCIT
Lorsque Fatima-Zohra est venue s’installer dans ce village rural des hauts plateaux marocains, elle a découvert que les possibilités offertes aux femmes de la région d’avoir un travail était très rare. Mais elles étaient enthousiastes à l'idée de se mettre à leur compte. Alors Fatima-Zohra s'est donc mise à la tâche.

Rencontre entre le Vice-président du FIDA, le Premier Ministre Edouard Ngirente et quelques Ministres rwandais

mai 2022 - ACTUALITÉ
Le Vice-président du FIDA, Dominik Ziller, rencontrera le Premier Ministre de la République du Rwanda, Édouard Ngirente, ainsi que d’autres hauts responsables du Gouvernement dans le cadre d’une visite qui débutera le 9 mai.

Réduire la fracture de la justice sociale - Épisode 31

avril 2022 - PODCAST
Cet épisode est consacré aux solutions qui peuvent permettre de réduire la fracture de la justice sociale dans les communautés rurales et les pays en développement.

Gender View more link

Publications sur le sujet

Publications sur le sujet

Collection Research 74 – Autonomisation des femmes, systèmes alimentaires et nutrition

mai 2022
Cette étude s’intéresse aux liens entre l’autonomisation des femmes, les systèmes alimentaires et la nutrition.

Note pratique: Comment intégrer le Système de formation action pour l’égalité femmes hommes (GALS) dans les opérations du FIDA

mars 2022
La présente note a pour but d’indiquer comment intégrer le Système de formation action pour l’égalité femmes-hommes (GALS) pour faire évoluer les rapports entre les femmes et les hommes dans les opérations du FIDA.    

Behavioural science recommendations for the design of gender transformative IFAD programmes

janvier 2022
This study examines how behavioural barriers and biases perpetuate the gender gap and explores how behavioural science can reduce such barriers and biases.

Agrégateur de contenus

 

Nous contacter

Pour toute question ou pour vous inscrire au bulletin du FIDA sur l'égalité des sexes et l'inclusion sociale, écrivez-nous à l'adresse gender@ifad.org